• SALLENELLES (rive droite)

    A peu de distance de son embouchure, l'Orne sépare les communes de Ouistreham, située rive gauche, de Sallenelles, située rive droite.

    SALLENELLES (rive droite) SALLENELLES (rive droite) SALLENELLES (rive droite) SALLENELLES (rive droite)
    Afficher une carte plus grande

    SALLENELLES (rive droite)SALLENELLES (rive droite) est un petit village français, situé dans le département du Calvados en région Normandie. Ses habitants sont appelés les Sallenellais et les Sallenellaises.
         La commune s'étend sur 1,3 km² et compte 290 habitants depuis le dernier recensement de la population datant de 2007. Avec une densité de 232 habitants par km², Sallenelles a subi une baisse de 1% de sa population par rapport à 1999.

    SALLENELLES (rive droite) SALLENELLES (rive droite) SALLENELLES (rive droite) SALLENELLES (rive droite)
         Entourée par les communes de Amfreville, Ouistreham et Merville-Franceville, Sallenelles se situe à l'embouchure de l'Orne à 3 km de Franceville et à 2 km au nord-ouest d'Amfreville. La baie est une zone de marais très riche avec une flore et une avifaune diversifiées. La commune a dû par le passé s'adapter aux modifications de l'environnement (érosion du littoral, modification du tracé de l'Orne, percement du canal de Caen à la mer). La spécificité environnementale de la baie en fait un centre important d'observation, de sensibilisation et d'étude des milieux humides, présentant prés salés, plages, vasières, dunes à argousier. On y trouve de nombreuses espèces rares et protégées au niveau régional et national, telles que le tadorne de Belon, l'aigrette garzette, le gravelot à collier interrompu, la spatule blanche, ou le phoque.

    SALLENELLES (rive droite) SALLENELLES (rive droite) SALLENELLES (rive droite) SALLENELLES (rive droite)

         La commune a une altitude moyenne de 20 m, avec une altitude minimale de 0 m, et maximale de 40 m. Le centre du bourg, autour de la mairie, présente une altitude de 5 m. L'Orne borde la commune de Sallenelles et le ruisseau Flet de Graye la traverse.

         La ville fait partie de CABALOR, et est jumelée avec la commune de Brunehaut en Belgique. http://www.annuaire-mairie.fr/mairie-sallenelles.html + Wikipédia

    SALLENELLES (rive droite) SALLENELLES (rive droite) SALLENELLES (rive droite) SALLENELLES (rive droite)

    Étymologie : Salinella, terre du sel

         « Sallenelles doit son nom à l'une des plus anciennes activités de ses habitants, la production de sel. Les sauniers normands avaient recours à la technique de l'ébullition, le soleil se montrant plus discret que sur la côte atlantique. La plus ancienne mention écrite concernant le sel de Sallenelles est consignée dans une charte de l'abbaye de Troarn, signée de Guillaume le Conquérant, la reine Mathilde et leurs fils Robert et Guillaume. Elle confirme les donations des salines à l'abbaye lors de sa fondation par Roger de Montgomeri. Le fief salinier de l'abbaye de Troarn englobe les paroisses de Bavent - Bures - Le Buisson - Descanville (Hameau de Merville) - Varaville et Sallenelles....

    SALLENELLES (rive droite) SALLENELLES (rive droite) SALLENELLES (rive droite) SALLENELLES (rive droite)

     

    SALLENELLES (rive droite)Blason de la commune de Sallenelles : tranché : au premier de gueules aux deux léopards contournés d'or rangés en bande, au second d'azur à une barque normande contournée d'argent à la voile croisée de gueules, et flammée d'or, voguant sur une mer de sinople ; à la bande d'or chargée de trois canards sauvages de sinople volant vers le chef dans le sens de la bande, brochant sur la partition. (Wikipédia)

    SALLENELLES (rive droite) SALLENELLES (rive droite) SALLENELLES (rive droite) SALLENELLES (rive droite)

    Histoire

         La commune tire son nom de la saunerie, activité qui pendant longtemps domina l'économie locale avec la construction navale. Une des plus anciennes mentions du sel local date de la fondation de l'abbaye Saint-Martin de Troarn par Roger II de Montgommery, et est un document cosigné par Guillaume le Conquérant et sa femme Mathilde de Flandre, confirmant les donations des salines à l'abbaye. L'autre activité locale, la construction navale, connut son apogée au 18e siècle. Suite à un édit royal du 21 septembre 1756, autorisant les commerçants caennais à commercer directement avec le nouveau monde. Le village est alors connu sur tout le littoral normand pour ses frégates (qui atteignent jusqu'à 48 m), ses bisquines, ses sloops, ses picoteux ou encore ses barques.

    SALLENELLES (rive droite) SALLENELLES (rive droite) SALLENELLES (rive droite) SALLENELLES (rive droite)

         La pêche et la chasse remplacèrent peu à peu ces activités, et à partir des années 1950, les villageois récoltèrent les vers de vase, les pelouzes, utilisées dans la pêche amateur en bord de mer. De nos jours, hormis quelques exploitations agricoles, la commune vit principalement du tourisme (on peut y noter la Maison de la nature et de l'estuaire de l'Orne), ou alors ses habitants travaillent sur d'autres communes (la commune est proche de l'agglomération de Caen).

    SALLENELLES (rive droite) SALLENELLES (rive droite) SALLENELLES (rive droite) SALLENELLES (rive droite)

         La baie et la commune furent également une zone stratégique où se déroulèrent des combats lors de la Bataille de Normandie en 1944. Une stèle y est érigée à la mémoire de la Brigade Piron, qui participa à la libération de la commune. (wikipédia)

    Lieux

    SALLENELLES (rive droite) SALLENELLES (rive droite) SALLENELLES (rive droite) SALLENELLES (rive droite) SALLENELLES (rive droite) SALLENELLES (rive droite) SALLENELLES (rive droite) SALLENELLES (rive droite)

         Église Saint-Germain : « L'église date du 18e et a en façade un clocher-mur de la même époque, à deux arcades garnies de cloches. Un escalier protégé d'une bâtière d'ardoises y monte depuis la tribune de l'église. L'édifice est éclairé par deux baies cintrées de part et d'autre. L'abside est hémi-circulaire et la sacristie est bâtie dans l'alignement. L'autel latéral gauche est néo-gothique mais au-dessus se trouve un retable de style flamboyant (15e). Le maître-autel à baldaquin est du 19e. Le curé percevait les dîmes de l'église. La clé de l'église est à demander au bar-tabac sur la route du pont de Ranville, où l'on peut admirer deux vieilles plaques indicatrices. » http://lafrancedesclochers.clicforum.com/t383-Sallenelles-14121.htm

    SALLENELLES (rive droite) SALLENELLES (rive droite) SALLENELLES (rive droite) SALLENELLES (rive droite)

    Photo de droite extraite de Wikipédia

         La Maison de la Nature et de l'Estuaire est un équipement de découverte du Conseil Général du Calvados, géré par le CPIE Vallée de l'Orne. L'exposition permanente propose de découvrir l'Estuaire de l'Orne, son histoire, la faune et la flore qui l'entoure. La visite peut s'envisager avant ou après une animation sur le terrain. Elle peut s'effectuer avec un animateur spécialisé ou en autonomie à l'aide d'un livret de visite. La visite de l'exposition est accessible aux personnes à mobilité réduite. Des livrets adaptés aux niveaux des élèves sont à votre disposition.

    SALLENELLES (rive droite) SALLENELLES (rive droite) SALLENELLES (rive droite) SALLENELLES (rive droite)

         Animations sur le terrain : sur les thèmes suivants : paysages d'estuaire, la vie secrète de l'estran sableux, les oiseaux du littoral, la laisse de mer, la vie secrète de la dune, l'estuaire par les sens, les animaux de la mare d'eau douce, la vie secrète de l'estran vaseux (pré-salé et vasière), la haute qualité environnementale...

    SALLENELLES (rive droite) SALLENELLES (rive droite) SALLENELLES (rive droite) SALLENELLES (rive droite) SALLENELLES (rive droite) SALLENELLES (rive droite) SALLENELLES (rive droite) SALLENELLES (rive droite) SALLENELLES (rive droite) SALLENELLES (rive droite)

         Animations en salle : en prolongement des sorties sur le terrain : observation des récoltes à l'aide de loupes binoculaires, microscopes et aquariums, réalisation d'expériences mettant en évidence certains phénomènes particuliers au fonctionnement de l'estuaire. Site internet : http://cpievdo.fr/cpie-presentation-environnement/maison-de-la-nature-et-de-l-estuaire-de-l-orne/ ou http://www.sallenelles.net/maison_de_la_nature_021.htm

    SALLENELLES (rive droite) SALLENELLES (rive droite) SALLENELLES (rive droite) SALLENELLES (rive droite)

    Personnalités liées à la commune

         Michel Carré, « auteur dramatique et pionnier du cinéma .Ce passionné de chasse arrive à Sallenelles dans les années 1900.Auteur dramatique il écrit quelques 200 pièces dont l'enfant prodigue, le petit savoyard, la courtisane de Corinthe dont Sarah Bernhardt tiendra le rôle principal. Pionnier du cinéma, il tourne une centaine de films à la demande entre autre de Edmond-Benoit Levy producteur  de la société Pathé. il attire de par son activité une petite société parisienne des arts et des lettres. » http://sallenelles.net/son_histoire_374.htm et http://fr.wikipedia.org/wiki/Michel_Carr%C3%A9_%28r%C3%A9alisateur%29

         Claude Hettier de Boislambert, résistant français, Compagnon de la Libération, chancelier de cet ordre de 1962 à 1978, dont la famille s'installe à Sallenelles en 1925. Claude passera une grande partie de son temps à courir le gibier à travers le monde. Dès 1940, il rejoint le général de Gaulle et joue un rôle déterminant dans le ralliement de l'Afrique noire à la France libre. Après la guerre il sera nommé Grand Chancelier de l'Ordre de la Libération. Il est enterré au cimetière. http://sallenelles.net/son_histoire_374.htm et http://fr.wikipedia.org/wiki/Claude_Hettier_de_Boislambert

         Pierre Marie, neurologue français. Médecin des hopitaux de Paris, il devient l'un des pionniers de la neurologie.Elève brillant du professeur Charcot à la Salpétrière, il prend sa suite à la clinique des malades du système nerveux. http://sallenelles.net/son_histoire_374.htm et http://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre_Marie_%28m%C3%A9decin%29

         Louis Marie Jules Delapchier, sculpteur actif au début du 20e siècle, également connu comme ornithologue amateur et peintre des oiseaux avait une propriété à Sallenelles.

    Le site internet de la commune de Sallenelles est http://sallenelles.net/accueil_011.htm

    SALLENELLES (rive droite) SALLENELLES (rive droite) SALLENELLES (rive droite) SALLENELLES (rive droite) SALLENELLES (rive droite) SALLENELLES (rive droite) SALLENELLES (rive droite) SALLENELLES (rive droite)

    « AMFREVILLE (surtout rive droite)MERVILLE-FRANCEVILLE-PLAGE (rive droite) »

  • Commentaires

    1
    Valery Lebigot
    Mercredi 14 Janvier 2015 à 09:18

    Bravo et merci pour ce blog 

    pour l'embouchure de l'orne, je vous propose la lecture de "promenade maritime du havre a Caen par J.Morlent téléchargeable sur http://gallica.bnf.fr/ . Ecrit en 1837, il donne une vue d'avant le Canal 

    bateauduhavre.over-blog.com

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :