• MEDAVY (rive gauche)

     L'Orne poursuit son cours vers le nord-ouest et aborde la commune de Médavy, située sur sa rive gauche. Médavy se situe à l'entrée de la plaine d'Argentan, à la limite du Bocage normand et du Perche. Une partie du cours de l'Orne a été détournée au 16e siècle pour alimenter les douves du château.

    MEDAVY (rive gauche) MEDAVY (rive gauche) MEDAVY (rive gauche)

    MEDAVY (rive gauche)MEDAVY (rive gauche)

     

      est un petit village français, situé dans le département de l'Orne en région Normandie. Ses habitants sont appelés les Medavisiens et les Medavisiennes.
         La commune s'étend sur 4,3 km² ce qui en fait la commune la moins étendue du canton et de la communauté de communes du Pays de Mortrée. Il ne subsiste que deux exploitations agricoles. Le sous-sol homogène et argileux donne des terres froides et difficiles à travailler, jadis propices au développement des herbages.

         Elle compte 150 habitants depuis le dernier recensement de la population datant de 2005. Avec une densité de 34,6 habitants par km², Médavy a subi une forte baisse de 12,7% de sa population par rapport à 1999.
         Entouré par les communes de Boissei-la-Lande, Marcei et Le Château-d'Almenêches, Médavy est situé à 3 km au Sud-Ouest du Château-d'Almenêches.
    Situé à 171 mètres d'altitude, le fleuve l'Orne, la rivière le Don, le ruisseau de la Gironde sont les principaux cours d'eau qui traversent la commune de Médavy.

         Le nom de Médavy pourrait venir de Media Via (moitié chemin entre Sées et Argentan) ou de Me pour Mesnil, domaine et de David. L'histoire de la commune est liée à celle de son château qui défendait le passage de l'Orne au croisement de deux voies antiques.

    Personnalités liées à la commune :

    Foulques du Merle (vers 1239-1314), seigneur de Médavy, maréchal de France. http://fr.wikipedia.org/wiki/Foulques_du_Merle

    La famille d'Osmond, dont une branche cadette portait le nom d'Osmond de Médavy. Dans cette branche, on peut notamment citer Charles Antoine Gabriel d’Osmond (1723-1793), évêque de Comminges. http://fr.wikipedia.org/wiki/Charles_Antoine_Gabriel_d%27Osmond

    François Rouxel de Médavy († 1617), évêque comte de Lisieux.

    François Rouxel de Médavy († 1691), neveu du précédent, évêque de Séez (1651-1671) et archevêque de Rouen (1671-1691). http://fr.wikipedia.org/wiki/Fran%C3%A7ois_Rouxel_de_M%C3%A9davy

    Jacques Rouxel de Grancey de Médavy (1603-1680), maréchal de France en 1651. http://fr.wikipedia.org/wiki/Jacques_Rouxel_de_Grancey

     MEDAVY (rive gauche) MEDAVY (rive gauche) MEDAVY (rive gauche)

    MEDAVY (rive gauche)

     

     

         Château de Médavy : La place-forte, érigée au 12e siècle fut démantelée en 1630 et a cédé à la place à un château du 18e siècle.

         Le plus ancien seigneur connu est Hugues de Médavy gouverneur d'Alençon en 1113. Reconstruit de 1705 à 1723 sur les ruines d’une ancienne forteresse dont subsistent deux tours du 15e siècle, la tour Saint-Pierre et la tour Saint-Jean (transformée en chapelle). Trois ponts permettent d’accéder à la cour d’honneur. Le château est entouré de jardins à la française.

    Informations complémentaires sur : http://www.chateau-medavy.com/  et  http://fr.wikipedia.org/wiki/Ch%C3%A2teau_de_M%C3%A9davy

    MEDAVY (rive gauche) MEDAVY (rive gauche)

    D'après www.annuaire-mairie.fr/Basse-Normandie/Orne et wikipédia

    MEDAVY (rive gauche) MEDAVY (rive gauche) MEDAVY (rive gauche) MEDAVY (rive gauche)

    Église prieurale Notre-Dame-du-Repos de Médavy

    L'église prieurale, dépendant de l'abbaye de Silly-en-Gouffern, date des 12e, 13e, 14e et 15e siècles. Le cimetière, l'infirmerie, contiguë à l'église, et la grange sont du 17e siècle et du troisième quart du 18e siècle. Le pressoir, peut-être du 19e siècle, est en moellons de calcaire. Elle possède son cimetière avec son enclos et la croix qu'il abrite.

    Éléments protégés : cimetière ; enclos ; croix de cimetière ; infirmerie ; grange ; pressoir ; charpente ; élévation ; toiture.

    Autres informations : http://books.google.fr/books?id=v_YWv63TX1sC&pg=PA291&lpg=PA291&dq=%C3%A9glise+repos+m%C3%A9davy&source=bl&ots=97f7v7CRKF&sig=V2--Jwccr5_F-3DoGYoYkfnMv50&hl=fr&sa=X&ei=A2E6VK3KMs3jaqP5gPgM&ved=0CEwQ6AEwCA#v=onepage&q=%C3%A9glise%20repos%20m%C3%A9davy&f=false

    MEDAVY (rive gauche)MEDAVY (rive gauche)

     

    Dans son ouvrage "Blason populaire de la Normandie comprenant les proverbes, sobriquets et dictons" tome 2 (1859) A. Canel relève, page 48, les sobriquets suivants concernant les habitants de Médavy :

    « LES ESCLAVES, - LES SERFS DE MEDAVY : Ce double sobriquet donnerait à entendre que le joug féodal était plus lourd à Médavy que dans les seigneuries voisines. » A. Canel, 1859.

    « Les affluents de l'OrneALMENECHES (rive droite) »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :